Emploi et métiers au Conservatoire d’Espaces Naturels L-R

Tour d’horizon des métiers du CEN L-R à Montpellier

Interview de Claudie Houssard, directrice du Conservatoire d’Espaces Naturels L-R (2013)

Marais du Gres, photo CENLR

Marais du Gres, photo CENLR

Durabilis. Pourriez-vous nous préciser les missions et compétences du CEN LR basé à Montpellier ?

Le CEN L-R est une association loi 1901, membre de la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels. Le CEN L-R contribue à la préservation d’espaces naturels et semi-naturels notamment par des actions de connaissance, de maîtrise foncière et d’usage, de gestion et de valorisation du patrimoine naturel sur le territoire régional.
Il inscrit son action en cohérence avec les politiques publiques de la biodiversité, qu’il contribue concrètement à mettre en œuvre de manière partenariale. On peut citer deux exemples : le CEN L-R assure la co-gestion de la Réserve naturelle régionale des Gorges du Gardon (près de 500 ha) ainsi que le site des Salines de Villeneuve, propriété du Conservatoire du Littoral (près de 300 ha).

Durabilis. Le Conservatoire emploie à ce jour 25 salariés. Quels sont les principaux types de postes qu’ils occupent et fonctions qu’ils remplissent ?

Au sein du CEN LR, voici les principaux profils de métiers et leurs rôles respectifs :

  • botaniste-phytosociologue, spécialistes de la faune : inventaire-expertise faune, flore, habitats naturels, cartographie, traitement et analyse des données naturalistes, élaboration de méthodes et de protocoles de suivis naturalistes,
  • technicien de gestion : mise en œuvre de travaux d’entretien courant ; organisation, encadrement, réception de chantier nature,
  • chargé de gestion écologique : élaboration, animation, mise en œuvre et suivi de plan de gestion de site, de document d’objectifs de site Natura 2000, de plans d’actions sur les espèces, de programmes de mesures compensatoires,
  • responsable de projet : montage de projet, encadrement et suivi des projets, conventions  partenariales,
  • responsable de système d’information et de bases de données : structuration, gestion et diffusion de l’information,
  • animateur foncier : recherche et animation foncière, négociation foncière en vue d’une acquisition ou d’une convention, acquisition foncière, élaboration de conventions de gestion,
  • conservateur de réserve naturelle : coordination de la mise en oeuvre, du suivi et de l’évaluation du plan de gestion, encadrement des actions, des animations, relations partenariales,
  • garde du littoral : gestion et intendance d’un site appartenant au Conservatoire du Littoral, mise en œuvre et suivi du plan de gestion, surveillance du site, animation locale,
  • animateur de réseau de gestionnaires : recueil et mise à disposition de connaissances, conseils et assistance aux gestionnaires, organisation et animation d’ateliers, de séminaires,
  • animateur nature : organisation de sorties de découverte du patrimoine naturel pour différents publics (scolaires, gestionnaires, grand public…).

Durabilis. Pour vos recrutements, quelles sont les compétences que vous recherchez le plus ?

Nous recherchons principalement des compétences naturalistes : faune, flore, habitats naturels,  mais également des compétences en gestion technique et administrative de projets, nécessitant une  bonne connaissance des politiques publiques de la biodiversité et des parties prenantes.

Durabilis. Quels sont vos modes de recrutements et quels sont vos principaux viviers de candidats ?

La direction est responsable des recrutements. Nous diffusons les offres via divers réseaux : réseaux des Conservatoires d’Espaces Naturels, l’Atelier Technique des Espaces Naturels, le réseau des gestionnaires d’espaces protégés, réseau Territoires emplois environnement (TEE), le CNRS, SupAgro …

Durabilis. Parmi toutes les candidatures que vous recevez tout au long de l’année, constatez-vous des maladresses éventuelles dans les CV, lettres ?

Nous ne constatons pas tant que cela des maladresses. Les CV sont souvent clairs, bien présentés et les lettres de motivation pertinentes.
Pour nous le problème vient plus souvent de l’inadéquation entre nos besoins en termes de compétences et les profils des candidats, manquant de culture naturaliste.

Durabilis. Auriez-vous un conseils à donner à de futurs candidats pour la rédaction de leur lettre de motivation et CV ?

Faire simple, direct et concis,…

Pour aller plus loin

► Site du Conservatoires d’Espaces Naturels L-R (Montpellier) : www.cenlr.org
Lettre d’information N°10 des Gestionnaires des Espaces Naturels Protégés du Languedoc-Roussillon parue en Mars 2013. Elle est consacrée aux métiers et aux emplois liés à la gestion et à la protection de la biodiversité au sein des structures gestionnaires d’espaces naturels protégés (ENP) en région. Garde nature, technicien en environnement, directeur, chargé de mission… gérer, protéger, développer durablement le territoire correspond alors pour ces professionnels à un panel diversifié et complémentaire de missions, souvent de véritables vocations…

Télécharger la Lettre (PDF)

emploi dans les espaces naturels protégés

Propos recueillis par Jerôme Valina, janvier 2013


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.