Durabilis n°8 : l’éco-conception

Magazine Durabilis n°8 spécial Éco-conception

Dossier de 36 pages couleurs paru en mars 2009 disponible en version PDF téléchargeable gratuitement.

« L’innovation, c’est une situation qu’on choisit
parce qu’on a une passion brûlante pour quelque chose.»

Steven Paul Jobs, Co-fondateur d’Apple.

FAIRE MIEUX… AUTREMENT

L’éco-conception consiste à minimiser, sans cesse, l’impact environnemental dès la conception d’un produit mais également tout au long de son “cycle de vie”, de l’usage à sa fin de vie. Ce processus d’amélioration continue est une quête, sans fin, de performance environnementale et économique.

Ce mode de conception particulier, respectueux de l’environnement, semble un puissant stimulant pour la créativité et l’inventivité humaine. L’éco-conception nécessite donc toute la compétence humaine, à la fois pour la compréhension globale du monde (Sens donné à la consommation du produit qui va être mis sur le marché) et pour la réalisation de solutions nouvelles opérationnelles (productibles à l’échelle industrielle) et pratiques accessibles (amélioration du quotidien du client, consommateur ou usager).

L’ÉCO-CONCEPTION, LA CONCEPTION TOUT COURT : UNE QUESTION D’INNOVATION

La conception est l’action virtuelle par laquelle l’esprit humain crée, imagine, invente. Ce processus virtuel – vir, ce qui est propre à l’Homme – est immatériel dans son origine mais bien réel. Il se passe bien quelque chose dans la tête d’un être humain qui l’émeut, l’interpelle, le fait cogiter et l’incite à « sortir » son idée, l’ex-primer, la presser vers l’extérieur, le monde, les autres, comme un peintre tourmenté devant sa toile ou son bloc de pierre !

’idée, impalpable et « volatile », prend forme et se cristallise ensuite par action sur la matière, sur l’environnement au sens large. Elle peut se matérialiser, se concrétiser au final par un produit, une technologie, une méthodologie, un service nouveaux voire un mode de management, de relation aux autres différent : un mode de conduite du changement propre à un individu, et par extension à une organisation (La « Culture d’Entreprise »). Ce qui confère également une identité singulière, une image de marque.

L’étymologie, qui éclaire sur le véritable Sens des mots donnés aux choses, aux concepts, précise que Concevoir provient  du latin concipere, « contenir » : concevoir c’est donc commencer à porter en soi… une idée, un projet qui peu à peu va prendre forme, à l’instar d’une femme enceinte qui porte son futur enfant. L’innovation a aussi à voir avec la fécondité… de l’Esprit, l’esprit d’initiative, la créativité, la pro-activité.

L’EMPOWERMENT OU COMMENT SUSCITER L’INITIATIVE  ET CRÉER DE LA VALEUR

Lorsqu’il est possible de laisser ou donner libre-court au flot de pensées qui traverse notre Esprit, lorsqu’il est possible d’exprimer et de partager ses idées avec d’autres, de faire des propositions dans une visée commune d’amélioration des « choses », des situations, des relations dans des contextes bien précis, avec des règles du « Je collectif », par exemple lors d’ateliers de créativité, de « Think tanks » prospectifs, de séances remue-méninges, de jeux de rôles, d’essais, tests et simulations… et autres formes de stimulations humaines qui restent à inventer ,… alors il y a fort à parier que s’installe durablement un climat, une ambiance de travail propices à un mieux-être de chacun, à-même de mieux se situer dans son rôle et son action au sein de son Entreprise, de sa Collectivité, de son Service.

Ce processus d’appropriation, de prise en main (Empowerment), de responsabilisation est à la fois individuel (introspection personnelle, choix et projet de vie) et collectif (politique managériale et d’« animation » des compétences humaines de l’Organisation). C’est grâce à une vision partagée des objectifs communément explicités, une mise en perspective des vocations – singulières et identitaires – de l’Organisation, que celle-ci pourra davantage mobiliser ses collaborateurs au-delà de ses Fonctions et Services dédiés comme les RH ou R&D. Et pour cela « n’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur » pour citer Albert Einstein !

L’actualité sociale et économique mondiale remet au cœur du paradigme du développement humain durable, l’ingénierie humaine et ses facultés intrinsèques de créativité, d’innovation, d’anticipation, de prospective au service du Bien Commun.
Et finalement la capacité de l’Humanité à vivre, ensemble, cette perpétuelle remise en question.

J. Valina, 5 mars 2009

Télécharger Durabilis magazine n°8

Archive prochainement mise en ligne


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.