Durabilis n°4 : les métiers du génie écologique

Dossier du magazine Durabilis sur les métiers de l’écologie

Dossier de 32 pages couleurs paru en décembre 2007, librement téléchargeable.

L’édito Métiers de la nature et du génie écologique

LES PIEDS SUR TERRE…

Le génie écologique réunit le métier d’ingénieur et celui d’écologue. Aussi l’ingénieur écologue doit être capable de concevoir des projets et de proposer des solutions prenant en considération les dimensions techniques, économiques, financières et sociales. La conservation, la réhabilitation, l’adaptation ou la création de milieux et systèmes écologiques requièrent d’une part une connaissance approfondie du fonctionnement des écosystèmes et d’autre part un sens pratique, du pragmatisme.

En effet pour être crédible et efficace, les conseils et les propositions opérationnelles de cet ingénieur  doivent s’ancrer sur des réalités humaines et territoriales.

PRÉPARER LES INGÉNIEURS ÉCOLOGUES DE DEMAIN…

Le parcours de formation des écologues en herbe doit les confronter à des situations concrètes de développement des communautés et des sociétés humaines. Et connaître les processus décisionnels et les modes de gestion des « affaires humaines » est indispensable. Car il n’y a effectivement pas d’un côté la « nature » et de l’autre le « monde des Hommes » ; d’un côté l’écologie et de l’autre l’économie ; d’un côté l’environnement et de l’autre le développement.
Valoriser la biodiversité ne peut se concevoir ex-nihilo.
Si le pédagogue est préoccupé par le devenir de « ses » diplômés, il a en permanence à l’esprit le souci de leur employabilité. Et celle?ci, comme en tout métier, ne se base pas exclusivement sur les connaissances et le savoir?faire, mais dépend du potentiel humain des candidats : personnalité et capacité à se projeter dans un poste, proactivité .

GÉNIE HUMAIN ET INNOVATIONS ÉCOLOGIQUES

Face à certaines dégradations écologiques ou pour valoriser la biodiversité, la créativité et l’imagination humaines sont sources de « remèdes » et d’alternatives nouvelles. Ainsi d’ingénieuses solutions sont mises en pratique en agriculture, en foresterie ou pour les infrastructures et les aménagements. Les applications sont innombrables, et ce dossier ne fait qu’effleurer l’ampleur du chantier…

DÉVELOPPER UNE LOGIQUE DE SERVICES

Bien qu’intervenant sur les systèmes écologiques, le génie écologique est au service des populations, de l’Homme. Le développement et la pérennisation d’emplois dans ce champ d’activité dépend des services rendus et pour lesquels il y a une demande réelle, et par la?même une solvabilité économique car ce ne sont ni les arbres ni les dauphins qui peuvent les payer.

Jérôme VALINA, décembre 2007

Télécharger gratuitement Durabilis n°4 – PDF
Prochainement en ligne


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.