Bois Terre Paille, une Scop d’écoconstruction dans l’Aude

La Scop BTP, société coopérative d’écoconstruction à Limoux

construction écologique à Limoux

Interview de Joerg Ellerwald, sociétaire de la Scop Bois Terre Paille, une société coopérative spécialisée en écoconstruction implantée à Limoux, dans l’Aude.

Depuis 2018, la Scop BTP est devenue Scop CO-PO Construction Positive, toujours installée à Limoux.

Durabilis. Pour vous, professionnel expérimenté dans l’écoconstruction, que signifie construire écologiquement ?

Comme pour les secteurs de l’agro-alimentaire ou de l’énergie, il est évident de trouver aujourd’hui des solutions adéquates, dites écologiques, pour les bâtiments. La politique économique des cinquante dernières années a créé des résultats plutôt désastreux pour la santé de la planète et de l’humanité. L’écoconstruction est une démarche pouvant corriger les plus graves erreurs autour de bâtiment.

Prenons de nouveau en compte le climat, la nature du terrain, les matériaux naturels de proximité pour proposer des maisons durables et saines. Nous demandons le recours à des matériaux peu transformés, recyclables, non toxiques et d’origine locale autant que possible, avec une solution thermique économe.

L’objectif est de pouvoir intervenir sur des constructions complètes ou des rénovations avec des matériaux respectant l’environnement et peu consommateurs d’énergie; et d’offrir toute la gamme de construction écologique aux prix compétitifs pour donner aux clients la possibilité de choisir des logements sains et durables pour le même prix que des « bâtiments conventionnels ».
La construction actuelle, est un peu comme le fastfood. Assez rapide, certes, mais relativement chère pour un résultat médiocre et un un mauvais bilan à long-terme.

Durabilis. Quels sont les types de chantiers ou projets sur lesquels vous êtes amenés à intervenir le plus fréquemment ?

En général, c’est la construction des habitats individuels, des maisons entre 100 et 200 m² pour des clients qui recherchent des solutions saines et efficaces, qui exigent une éthique de respect pour l’environnement et l’humain. Le choix des matériaux locaux joue une rôle important.
De même le secteur public devient de plus en plus intéressant. Nous constatons un changement de l’orientation vers la construction écologique. Pour la commune de Luc-sur-Aude (dans l’Aude) par exemple, nous avons réalisé un projet pilote de trois habitations sociales,  une expérience très satisfaisante aux niveaux financier et écologique.
Quant à la construction neuve, la situation était difficile l’année dernière. La restructuration des données administratives et politiques ont créé un climat d’incertitude qui a fait hésiter les clients. Mais grâce à nos compétences dans la rénovation écologique nous pouvons passer ce goulot. Dès le début de 2015, on peut constater une légère amélioration du marché.
Une troisième domaine d’intervention de notre Scop est la formation dans le cadre de Bâtipole, le centre de formation à Limoux. Nous accompagnons également des auto-constructeurs dans leur projet.

Durabilis. Parmi les écomatériaux ou biomatériaux, quels sont ceux avec lesquels vous préférez travailler et que vous recommandez à vos clients ?

Quant aux matériaux, le nom de notre société est significatif, mais bien sur,  il faut analyser les besoins de chaque projet et s’adapter.
Pour nous, la combinaison de la paille avec l’argile est une des meilleures solutions. Intégrées dans une charpente (ossature bois) de préférence en douglas, un bois local qu’il ne faut pas traiter, les bottes de paille sont un excellent isolant et comme le bois et la terre un matériaux local, naturel et peu cher. Ils représentent un parfait support pour des enduits en argile, important pour un air sain à l’intérieur des maisons.
Le coefficient thermique d’une isolation en botte de paille est égal ou supérieur aux isolants conventionnels comme la laine de roche. Et la résistance au feu, contrairement à ce que l’on pourrait croire est très bonne grâce à leur densité.
Il existe une étonnante contradiction de devoir présenter comme innovant le fait de revenir à l’utilisation de bois local et des matériaux comme la terre, la paille ! Cependant notre projet présente un volet R&D ayant pour objectif d’utiliser ces matériaux traditionnels du manière résolument innovante et  une montée en compétences des professionnels.
Notre but est de proposer à nos clients une solution à la fois durable et sain, permettant d’allier le confort et les économies d’énergie.

construction paille en Occitanie

Durabilis. Votre entreprise d’écoconstruction est une société coopérative ? Pourquoi avez-vous choisi ce statut d’entrepreneurs ?

Les sociétaires de la Scop sont porteurs de valeurs éthiques en cohérence avec leur façon de vivre. Nous avons acquis des compétences évidentes en matière de gestion d’entreprise. Nous nous sommes orientés vers la création d’une Scop car cette structure correspondait à notre état d’esprit axé sur la coopération, la mutualisation des connaissances et le respect des individus. Nous suivons l’idée de l’open source, l’échange libre des techniques et expériences pour amplifier les valeurs de l’écoconstruction le plus possible. C’est le cadre de l’économie sociale et solidaire qui permet au mieux de réaliser cette démarche.

Durabilis. Quels conseils pratiques donneriez-vous à un particulier qui souhaite faire appel à un professionnel pour réaliser un projet de rénovation ou de construction écologique ?

La réponse est difficile. La branche est relativement jeune. Il manque encore des interlocuteur professionnels comme les architectes, les artisans et les entreprises pour répondre de manière sérieuse aux besoin des maîtres d’ouvrages. D’un autre coté quelques opportunistes et amateurs décrédibilisent l’image de l’écoconstruction.

La politique essaye d’établir des labels comme ecoartisan(1) et RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) On peut s’informer auprès des vendeurs des matériaux écologiques. Des organisme comme la CAUE(2) ou l’ADEME(3) peuvent donner certaines orientations. Sur l’internet on trouve beaucoup d’information mais pour un particulier le sujet est très compliqué et embrouillé. Le sujet est vaste et normalement, ce n’est qu’une fois dans la vie que l’on construit une maison !
Cela correspond à mes expériences personnelles, mais beaucoup de clients ont des difficultés pour trouver de bonnes réponses à leurs questions.
Il faut donc investir pas mal de temps pour s’informer le plus possible et croiser des sources d’informations différentes. Et avoir aussi un peu de chance pour tomber sur des bonnes entreprises.

Plus d’information sur la Scop CO-PO :
11300 Limoux – France
Site web : www.scop-btp.eu

Propos recueillis par J. Valina,
Durabilis magazine,
mars 2015
Crédits photos : Scop CO-PO

(2) CAUE : Conseils d’Architecture d’Urbanisme et de l’environnement : fncaue.com
(3) ADEME : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie : ademe.fr

A consulter : le guide des Formations en écoconstruction


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.