L’Association française pour l’étude des sols

Interview de Jean-Paul LEGROS et Julie SANSOULET,
respectivement Président et Vice-présidente de l’A.F.E.S.

Association française pour l’étude des sols

Durabilis magazine. Votre association a débuté ses activités dans le début des années 1930. Quelles étaient ses vocations et comment ont-elle évolué jusqu’à nos jours ?

Les statuts de l’AFES ont été publiés en 1935. On se donnait pour objectif de susciter progrès et applications en science du sol, de réunir les spécialistes, de tisser des relations avec leurs collègues étrangers, de prendre aussi contact avec l’association internationale de science du sol, de faire le lien avec les pouvoir publics,  de documenter les membres sur la discipline au travers de réunions, congrès, etc. Avec le recul du temps, on peut dire que tous ces objectifs ont été tenus, et même largement grâce au secours des moyens modernes de communication. On a aussi introduit des actions nouvelles telles que distribution de bourses, réalisation d’écoles thématiques, etc. En revanche, l’idée de « provoquer et de coordonner » les recherche a été largement abandonnée. Il faut dire que les statuts ont été établis en un temps où INRA, CNRS, CIRAD et IRD restaient à créer. On a abandonné aussi l’idée de recruter les membres sur cooptation, l’association étant maintenant ouverte à tous. On a aussi oublié la division initiale de l’association en section sur le mode qui prévaut encore à l’Académie d’Agriculture de France. Chaque membre a sa spécialité, évidemment, mais elle n’est pas répertoriée suivant un canevas interne à l’association.

Durabilis magazine. Quels sont les principaux membres de l’AFES et les services que vous leur proposez ?

Il y a dans l’Association des membres à titre personnel et des membres au titre d’institutions. A titre personnel, ce sont  des chercheurs en agronomie, des ingénieurs et techniciens du milieu agricole, et des étudiants. Les principales institutions sont l’INRA, IRD et le CIRAD.

Durabilis magazine. L’Afes-Jeunes est une branche de votre association. Quelles sont ses actions en faveur des étudiants et jeunes scientifiques ?

La Bourse DEMOLON. Cette Bourse aide à la participation de jeunes chercheurs francophones aux colloques internationaux. L’Association Française pour l’Étude du Sol propose plusieurs fois par an (deux à trois sessions de candidatures) un soutien financier aux jeunes chercheurs francophones qui exercent dans le domaine de la science du sol. L’objectif de cette bourse est d’aider les doctorants et les post-doctorants à présenter leurs travaux dans les meilleurs colloques internationaux.

Une base de données en ligne des thèses en science du sol.

Depuis 1998, les informations relatives aux thèses de doctorat et d’habilitation à diriger des  recherches (depuis 2005 uniquement pour les HDR) transmises sur les listes de diffusion de l’AFES (annonces de soutenance, mise en ligne du mémoire) sont intégrées dans une base de données en ligne.
Cette base permet ainsi d’avoir accès à l’information récente et à jour mais elle a aussi, à terme, une vocation historique. En effet il est prévu d’y intégrer les notices des thèses anciennes que l’AFES est en train de numériser.

Durabilis magazine. Auriez-vous des exemples de manifestations organisées par votre association ?

La section «Sols  Méditerranée» de l’Association Française pour l’Étude des Sols a organisé en septembre 2009 une journée de terrain organisée sous la direction de Marcel CADILLON, sur le plateau du Larzac : « Diversité des paysages et des sols, liée aux différentes lithologies du plateau du Larzac ».

En mai 2009, les 10è Journées d’Étude des Sols ont été organisées à Strasbourg par l’Association Française pour l’Étude du Sol, la Société de Sciences du Sol de Belgique, et la Société Suisse de Pédologie. Deux sorties de terrain ont été organisées. L’une des excursions des JES avait pour objet de présenter les coulées boueuses et d’examiner les moyens de prévention.

Contact Association Française pour l’Étude du Sol
Inra Centre Orléans : www.afes.fr

Propos recueillis en novembre 2009 par Jérpome Valina
Magazine Durabilis


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.